Acquista il codice seriale di Dying Light

Dying Light est un jeu de tir à la première personne developpé par le studio polonais Techland. Sorti en 2015 sur Xbox One, PS4 et PC, ce titre a posé les bases pour ce qui s’avérera être un nouveau genre de survival horror.

L’histoire à l’origine du drame

Tout se passe à Harran, une ville mise en quarantaine par le Ministère de la défense. À l’origine, un mystérieux virus rendant les gens de la région particulièrement violents. Un agent d’infiltration répondant au nom de Kyle Crane y est envoyé pour récupérer un document secret volé par un certain Kadir Suleiman. Celui-ci contient des informations qui pourraient servir à incriminer le Gouvernement. Le protagoniste se retrouve ainsi seul face à son destin dans une ville innondée de zombies.

L’ingrédient secret du jeu

Dying Light se démarque des autres titres du genre grâce à des éléments inédits. Premièrement, le jeu comprend une horloge interne qui affecte drastiquement le cours du jeu. Le joueur passe son temps entre le jour et la nuit, qui se remplacent à tour de rôle. La nuit révèle certaines créatures aux capacités physiques impréssionnantes, en plus des zombies conventionnels. Ils bougent plus rapidement, sont très persistants et causent énormément de dégats ; il faut donc les éviter à tout prix. De ce fait, une fois la nuit tombée, Dying Light se transforme en un jeu d’infiltration où la profession du personnage prend tout son sens.

Un monde libre interactif

Techland est resté fidèle à ses principes en gardant sa formule gagnante. En effet, le studio polonais avait déjà montré qu’il maitrisait l’art du monde ouvert dans Dead Island. Toutefois, Dying Light n’est pas qu’une simple copie de ce dernier, loin de là. Ses développeurs y ont également ajouté un mécanisme qui change complètement la donne : le parkour. Tout comme dans Mirror’s Edge, il est possible d’escalader quasiment toutes les structures afin de se déplacer plus rapidement dans la ville. Néanmoins, il ne s’agit pas seulement d’un moyen de locomotion, car il peut aussi être couplé à des techniques de combat pour un résultat plus que spectaculaire.

Frissons, précarité, création d’armes, pièges ; Dying Light réunit tous les ingrédients nécessaires à la réussite d’un survival horror. C’est une référence dans le genre étant donné que Techland n’a pas hésité à quitter les sentiers battus pour proposer une expérience unique tout en restant familière.